On ne saurait dire si Anne- Marie Ciccariello a choisi l’aquarelle ou si c’est plutôt l’inverse. C’était il y a plus de vingt ans, mais il faut remonter le temps bien plus loin pour découvrir que l’art a toujours occupé une place de choix dans la vie de cette Montréalaise d’origine italienne qui, dès son jeune âge, était fascinée par le dessin, la couleur, la créativité et bien sûre, l’aquarelle.

Bien qu’elle sache manier l’huile et l’acrylique, Anne-Marie Ciccariello préfère de loin les vertus de l’aquarelle, un médium qui représente un défi technique en soi, mais qui apporte une tout autre dimension à la lumière, aux émotions et aux couleurs que l’artiste souhaite exprimer comme elle seule sait le faire.

«Je préfère choisir des sujets variés plutôt que de me réserver à un créneau précis pour mieux exprimer mes émotions. Je voyage beaucoup et je peins beaucoup sur l’émotif. Je suis à la recherche de l’émotion, de la couleur et de la lumière. Les sujets comme les paysages, les fleurs, les personnages en mouvement et les chevaux m’inspirent particulièrement.»

Peintre autodidacte, Anne-Marie Ciccariello apprécie pleinement chaque instant que lui procure son art qu’elle cultive à temps plein.

Elle a su enrichir sa démarche.

Artistique en suivant plusieurs ateliers (dessin, aquarelle, huile, pastel, modèle vivant, peinture sur le motif). Son style, elle le définit comme étant semi-figuratif.