Né à Québec en 1949, Guy Paquet tout en menant une vie sportive très achevé qui le marie à la nature, choisit de se consacrer à la peinture.

Le silence et la profondeur de ses horizons infinis, sa façon de nous faire palper l'espace fascine très tôt le public et la critique; jusqu'à une mention importante dans la volumineuse Histoire de la peinture au Québec de Guy Robert . Le peintre alors n'a même pas trente ans et il admire le grand maitre Jean-Paul Lemieux...

Ne cessant depuis de peaufiner son art, il se base essentiellement sur un réalisme magique dans le traitement du paysage, et son oeuvre est truffée de signes de modernité qu'il interprète de façon inimitable. Il se trouve aujourd'hui en bonne place dans les rangs des créateurs contemporains, les futurs maîtres qui auront marqué a l'histoire de l'art.

C'est ce qu'ont reconnu d'emblée d'excellentes galeries de Montréal, de Paris, en passant par l'incontournable Baie-Saint-Paul qui nous avait fait connaître l'artiste par le planeur du Symposium 1982. Et la magie Paquet ne cesse de se propager à travers les grandes galeries du Canada: son public s'émeut inconditionnellement, car avec Paquet, c'est la satisfaction de la recherche de l'essentiel.