Nouvelle Migration

Une terre sauvage d’espaces infinis, ponctuée d’une myriade de lacs, parsemée de forêts immenses où l’on n’entend que le souffle du vent. Voilà une terre grandiose qui te fait savourer la liberté.

D’abord naturaliste dans la réserve faunique de Cap-Tourmente (reconnue mondialement pour l’observation des oiseaux), Éric Tardif devient sculpteur. Sa référence qui anime sa création.

Grâce à la vapeur, il forge le noyer, l’érable canadien, le frêne, le cerisier et l’orme pour donner vie à un oiseau déjà en mouvement. Les essences ensuite choisies confèrent à l’oiseau des touches tantôt graves, tantôt voluptueuses.

D’une passion de la nature vaste et sauvage sont nés des oiseaux gracieux et cristallisés dans leur pure intimité, immortalisés dans le mouvement par l’artiste. La technique du bois devient alors l’expression momentanée d’un artiste rapportant sa sensibilité.

Démarche artistique

Dans mon travail, j'utilise le pliage de bois à la vapeur, une technique découvert par un ingénieur tchèque qui a permis aux créateurs d'explorer différentes formes et concepts. Cette technique m'a permis de créer des œuvres artistiques innovatrices depuis plus de dix ans. Ma passion pour les oiseaux, leur élégance et leur mouvement deviennent une référence qui anime ma création.

Mon premier objectif était de réinventer le canard de bois et de repenser celui-ci dans un autre contexte, de façon plus contemporaine. J'utilise exclusivement du bois provenant du Quebec (Canada) dont le Noyer noir, Cerisier tardif, Orme rouge, Frêne blanc et le Chêne rouge. Les essences ainsi choisies confèrent à l'oiseau des touches tantôt solennelles, tantôt voluptueuses mais en exprimant toujours un sentiment de grande liberté.