Sophie Thibault est détentrice d’un baccalauréat en psychologie et d’un certificat en information et journalisme de l’Université de Montréal. Sa carrière prend vraiment son envol en 1988, lorsqu’elle fait son entrée à TVA. Après des années sur le terrain, on lui confie la lecture des nouvelles lors de la crise d’Oka pendant l'été 1990. Elle devient lectrice de relève pour Salut, Bonjour! et les bulletins de 18 h et 23 h.

En 2002, elle devient la première femme en Amérique du Nord à être nommée chef d’antenne d’un bulletin de fin de soirée. Son professionnalisme, son empathie naturelle et sa manière de présenter l'information en font une lectrice des plus appréciées au Québec. Elle est à la barre du TVA 22 heures du lundi au vendredi.

 

Depuis 2003, Mme Thibault s’implique activement dans les activités-bénéfice de la Société canadienne de sclérose en plaques, division Québec. Elle est la porte-parole de la Campagne de l'œillet et a mis sur pied en 2011 une nouvelle activité qui a permis de recueillir en 5 ans plus de 500 000 $ : la Tournée de l'espoir à moto pour Monique Thibault, sa défunte mère qui a été frappée par la maladie pendant 52 ans.

 

Récipiendaire de nombreux prix et distinctions, dont l'Ordre du mérite de la radiodiffusion, décerné par l'Association canadienne des radiodiffuseurs, elle a reçu 9 trophées Artis comme personnalité de l'année (2003) et meilleure animatrice d'un bulletin de nouvelles. Elle est décorée du titre de Chevalier de l’Ordre de la Pléiade du Québec, remis par l'Assemblée Nationale.

 

Depuis 2012, Mme Thibault développe une carrière parallèle en photographie. Elle se voit offrir une chronique-photo dans le magazine Le Lundi, puis dans La Semaine. Elle signe la page couverture de la biographie du designer Philippe Dagenais, la jaquette du DVD de Qi Gong de Nicole Bordeleau. En 2015, à deux reprises, Gosselin Photo organise à Laval et Québec une exposition de ses photos au profit de la Société Canadienne de la sclérose en plaques. Ses préférences: l’animalier, les oiseaux, le paysage, la macrophotographie. En 2016, sortie des sentiers battus: Diane Dufresne lui offre d’immortaliser l’exposition inaugurale au Centre d’arts de Repentigny qui porte son nom. Mise en scène dans ses installations, au coeur de son univers créatif, elle a offert plusieurs tableaux uniques qui ont fait l’objet d’une exposition et d’un catalogue.

En juillet, une autre exposition a été organisée par la galerie Iris de Baie St-Paul, en duo avec le peintre renommé Besner. Et un livre-photo est en préparation pour les Éditions de l’Homme, parution prévue pour novembre 2016.